Un grand MERCI à nos retraitées !

UN ACCUEIL PRIVILÉGIÉ AU SIÈGE DE PYRENE PLUS

 » Je suis très heureux d’organiser cet évènement pour vous remercier de votre implication avant votre départ. ».
C’est par un grand soleil, en ce mercredi 16 juin à 10h, que Cédric MOUSQUES, Directeur Général, accueillait  3 retraitées au Siège PYRENE PLUS de Tarbes.
Etaient également présents Pauline SINGLIT, Directrice Ressources Humaines, Adina IOVA, Responsable de service SAAD PA/PH, Bastien SIUTAT, Responsable Prestations et Laure DUMEREAU, Chargée de Communication.
C’est autour de l’évocation des débuts de carrière, des évolutions dans les métiers et des valeurs principales que les retraitées se sont retrouvées pour se remémorer leur parcours professionnel au sein de PYRENE PLUS. De beaux témoignages pour la Direction et les responsables des services présents.

LE CONTACT AVEC LES PERSONNES EST UN ÉLÉMENT FONDAMENTAL

 

Sylvie Janine, Aide à domicile SAAD Personnes âgées Tarbes (14 ans à PYRENE PLUS)
« J’étais dans la vente de vêtements. Et puis, j’ai postulé pour des remplacements d’été. J’ai signé mon CDI en 2007. Les situations d’accompagnement des personnes ont beaucoup évolué. Certaines prises en charge, liées par exemple à Alzheimer, sont complexes. Ce n’est parfois pas évident. Il faut de la patience et parfois passer outre les sautes d’humeur des personnes accompagnées.
Le contact avec les personnes est le plus dans nos métiers. Je n’avais pas la boule au ventre en partant le matin. Au contraire, mon plaisir était d’être accueillie par les bénéficiaires que j’accompagnais depuis un certain temps.
J’étais prête à continuer quelques mois de plus. Et puis, j’ai décidé de profiter un peu plus de mes proches en prenant ma retraite. »

ACCOMPAGNER, AIDER ET ÉCOUTER, VOILA NOTRE MÉTIER !

Marie-France, Aide à domicile, SAAD Personnes âgées Bagnères de Bigorre (28 ans à PYRENE PLUS)
« Ce n’était pas mon 1er métier et je ne pensais pas rester aussi longtemps. Nos missions ont  beaucoup évolué depuis mes débuts. Notre métier c’est l’accompagnement, l’aide et l’écoute. Les personnes accompagnées ne sont pas seulement des personnes âgées. J’ai eu à m’occuper d’un jeune de 30 ans et d’une personne de 50 ans.
Avant, les familles participaient beaucoup plus à l’accompagnement du proche. Aujourd’hui, nous avons l’impression que tout le monde s’appuie sur nous, aide à domicile, sans reconnaissance de la valeur de notre travail. Le décès d’un bénéficiaire nous affecte toujours, même si nous devons  garder une certaine distance professionnelle. En partant à la retraite, les bénéficiaires réalisent que nous comptons beaucoup pour eux. Alors, si je les vois ou si je passe pas loin, j’irai leur faire un petit coucou. »

Un grand MERCI à toutes les 3 et bonne continuation vers de nouvelles perspectives !

Découvrez les autres actualités PYRENE PLUS !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − six =